Temps de lecture : 9 minutes
Taux de Conversion Web : Qu’est-ce que c’est ? Comment l’améliorer ?
4.5 (90%) 58 votes

Taux de conversion web

Le taux de conversion d’un site web est le ratio entre le nombre de visiteurs ayant effectué une action (achat ou leads) sur un site web par rapport au nombre total de visiteurs sur une période donnée : (acheteurs/visiteurs]*100) . En e-commerce par exemple, c’est le nombre de ventes par rapport au nombre de visiteurs.

La définition du Taux de Conversion web (ou taux de transformation) permet de comprendre la distinction entre macro-conversion et micro-conversion.

Bien définir son taux de conversion permet de le calculer de façon exacte et précise.

Pourquoi améliorer votre taux de conversion est important ? Qu’est-ce qu’un taux de conversion acceptable ? Est-ce que le SEO permet d’augmenter le taux de conversion ? Voici les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Gérer in site de e-commerce au quotidien signifie suivre un certain nombre d’indicateurs de performance (KPI) et travailler pour les améliorer progressivement.

Dans un contexte de commerce en ligne, les indicateurs de performance les plus courants sont:

  • Les ventes annuelles, mensuelles, quotidiennes
  • Le panier moyen (montant moyen dépensé par client)
  • La marge moyenne
  • Les taux de conversion (ou taux de transformation)
  • Le taux d’’abandon de paniers
  • Le taux de rebond

Chaque site de e-commerce décide de ses propres indicateurs de performance et cette liste peut donc varier.

Un site comme Vente-privée.com par exemple, suit sans doute la durée moyenne des ventes car cet indicateur est pertinent dans leur contexte.

Mais qu’il s’agisse de sites de e-commerce, voyage, génération de leads, tout site ayant un objectif par rapport à ses visiteurs utilise des taux de conversion (ou taux de transformation) en tant que KPI.

Le taux de conversion est le pourcentage du nombre de visiteurs ayant atteint un objectif sur un site Internet (une conversion) par rapport au nombre total de visiteurs sur le site et pendant une période donnée. Toute action prise par vos visiteurs peut servir à définir un taux de conversion, tant que cela correspond à l’objectif d’une page ou du site Internet.

Vous pouvez choisir de mesurer le nombre de visiteurs qui :

  • achètent un produit
  • s’inscrivent à une newsletter
  • s’abonnent à un logiciel
  • louent un service
  • téléchargent une e-book gratuit
  • remplissent un formulaire de contact
  • répondent à un questionnaire
  • réalisent toute action encouragée sur une page

Mesurer le taux de conversion vous permet de vérifier si vos pages web persuadent les visiteurs de passer à l’action et d’atteindre vos objectifs. Un taux de transformation élevé confirme que votre web-design, votre contenu et vos actions marketing vous permettent de convertir vos visiteurs de manière très performante.

Votre site Internet peut avoir plusieurs objectifs, et donc plusieurs taux de conversions que vous pouvez suivre.

Si vous avez un site de e-commerce, le taux de conversion de votre site est le nombre de ventes mensuelles divisé par le nombre de visiteurs sur votre site sur la même période.

Mais chaque page peut avoir 2 objectifs, voire plus.

Prenons l’exemple des pages produit d’un site de e-commerce : l’objectif de la page est que les visiteurs cliquent sur le bouton « Ajouter au panier ». Evidemment l’objectif final est que les visiteurs passent commande et deviennent des clients (qu’ils convertissent sur le site). La page produit a donc 2 objectifs :

  • Le taux de micro-conversion de la page produit est le nombre total de clics sur le bouton « Ajouter au panier » divisé par le nombre de visiteurs des pages produit.
  • La taux de macro-conversion de la page produit est le nombre de commandes sur votre site web divisé par le nombre de visiteurs des pages produit.

Calculer les micro-conversions et macro-conversions peut être intéressant pour des pages contenant des actions clés, telles que la page produit, la page panier. Une recherche sur votre site peut également être une micro-conversion calculée depuis la page d’accueil du site.

Il n’y a techniquement aucune différence entre le taux de conversion et le taux de transformation.

L’utilisation de l’un ou de l’autre dépend surtout du contexte :

  • en email marketing : le taux de transformation est généralement utilisé pour définir le ratio [Leads / Clics]
  • dans un contexte e-commerce et CRO on parle plutôt de taux de conversion pour définir le ratio [Acheteurs / Visiteurs]

En anglais, on parle uniquement de conversion rate (taux de conversion), il n’y a pas d’expression synonyme comme en français.

Pour calculer votre taux de conversion principal, il est nécessaire de définir une période pour le nombre total de visiteurs et les actions prises sur la même période.

Supposons que votre site de e-commerce reçoit 100 000 visiteurs par mois et 5 000 commandes sur la même période.

Le taux de conversion e-commerce de votre site  = 5 000/100 000 = 5%

Parmi les 100 000 visiteurs, seulement 50 000 atteignent une page produit. Et parmi ces 50 000 visiteurs, 10 000 visiteurs cliquent sur le bouton « Ajouter au panier ».

  • Le taux de micro-conversion des pages produit = 10 000/50 000 = 20%.
  • Le taux de macro-conversion des pages produit = 5 000/50 000 = 10%

Selon que l’on mesure une micro-conversion ou une macro-conversion, le pourcentage peut apparaître très petit ou à l’inverse très grand, il est donc très important de toujours revenir à la définition du taux de conversion mesuré.

Si vous utilisez Google Analytics et que vous avez activé le commerce électronique, pas besoin de calculer le taux de conversion de votre site, il sera affiché directement dans la section « Commerce électronique » :

Taux de Conversion Google Analytics

Google parle de Taux de conversion du commerce électronique

 

Pour savoir si votre taux de conversion est bon ou acceptable, il faut pouvoir le comparer à vos concurrents.

Pour cela, différentes études sont réalisées chaque année par des organisent plus ou moins officiels : en France la FEVAD réalise ce type d’études, mais aussi des entreprises privées qui mettent en place des sondages pour leurs propres besoins.

Ne vous comparez jamais à une moyenne globale : un taux de conversion élevé pour un secteur d’activité peut être faible pour un autre.

Une fois que vous savez comment vous vous situez pas rapport à la moyenne, vous pouvez améliorer vos taux de conversion en ciblant les 10% des meilleurs acteurs de votre secteur.

Connaître le taux de conversion moyens dans votre secteur vous permet de savoir comment vous vous situez par rapport à vos concurrents.

Taux de conversion e-commerce et B2C

Selon le baromètre de la conversion, le taux de conversion moyen – en France – était de 3% en 2016, tous sites et tous secteurs confondus.

Vous pouvez consulter la moyenne de taux de conversion e-commerce par secteur dans notre article : Taux de conversion e-commerce de 2013 à 2019

Taux de conversion BtoB

Les statistiques de taux de conversion BtoB sont beaucoup plus rares. Le site WordStream a publié des statistiques de taux de conversion Adwords pour différents secteurs. Le taux de conversion moyen en BtoB était de 2.41% en 2016.

Il est toutefois difficile d’interpréter ce chiffre car le BtoB est un secteur très varié.

Vous souhaitez savoir comment augmenter les revenus générés chaque mois par votre site. Le réflexe classique est : « il nous faut plus de trafic ».

Cela semble évident en effet. Si vous doublez votre trafic de visiteurs sur votre site, vous allez doubler vos revenus.

En théorie ça marche.

Mais cela suppose que le trafic supplémentaire aura la même qualité et que les visiteurs transformeront selon le même taux de conversion.

En réalité nous constatons que la 1ère démarche d’optimisation concerne toujours l’acquisition de trafic : Votre service Marketing optimise déjà au quotidien la qualité du trafic, élimine les sources qui ne génèrent pas suffisamment de marge et augmentent les budgets sur les sources les plus rentables.

L’équation [ 2 fois plus de trafic = 2 fois plus de revenus ] est donc fausse.

Vos sources de trafic étant déjà optimisées, en augmentant le volume de trafic sur votre site vous allez effectivement augmenter vos revenus, mais baisser la qualité et donc baisser votre taux de conversion global.

Pour maintenir votre taux de conversion lorsque vous augmentez votre trafic, il est nécessaire d’améliorer le parcours client sur votre site, d’optimiser le contenu de vos pages, d’optimiser votre processus de paiement,.. On parle maintenant d’optimisation des taux de conversion (CRO).

En conservant le même budget d’acquisition, l’optimisation des taux de conversion vous permet également d’augmenter vos revenus : en augmentant votre taux de conversion global de 2,0 % à 2,2%, votre chiffre d’affaires augmente de 10%

Pour savoir quel taux optimiser, il faut commencer par connaître l’objectif principal de votre site :

  • L’objectif principal d’un site de e-commerce est de Vendre. Les conversions sont donc calculées par rapport aux ventes
  • L’objectif principal d’un site de devis est de générer des Leads, Les conversions sont donc calculées par rapport aux formulaires renseignés (les Leads)
  • L’objectif principal d’un site de ventes privées pourra être les Inscriptions, sachant que le 2e niveau de conversions (les ventes) sera assuré par des campagnes de eCRM.

Selon le contexte, vous pouvez aussi décider d’optimiser une micro-conversion : améliorer le Call-To-Action de votre page produit et donc mesurer les clics, ou augmenter le taux de conversion de votre page de formulaire d’inscription par exemple.

Vous pouvez aussi utiliser d’autres indicateurs pour optimiser une partie de votre funnel tel que réduire de taux d’abandon de panier.

Optimiser par rapport aux micro-conversions comporte des avantages, mais aussi des risques : 

  • Avantage : vous aurez besoin de moins de visiteurs pour réaliser votre AB Test
  • Inconvénient : cela rend l’analyse plus complexe si vous ajoutez 2 types de conversion dans votre outil de AB Testing : lequel allez-vous considérez pour définir le gagnant ?
  • Autre inconvénient : Cela peut produire l’effet inverse, on parle d’Effet Roberval. En « sur-optimisant » une action intermédiaire les taux de micro-conversions qui suivent sont plus faibles et le taux global baisse également

Effet Roberval Taux de Conversion

Quelles micro-conversions optimiser sur un site de e-commerce :

  • [Page d’accueil / Recherches] : Optimisez votre page d’accueil par rapport au nombre de recherches sur le site, ou par rapport au nombre de clics sur les pages catégories
  • [Page produit / Ajouts au panier] : Optimisez votre page produit par rapport au nombre d’ajouts au panier ou par rapport au nombre d’ajouts en Whislist
  • [Page Panier / Inscriptions] : Optimisez la page panier par rapport au nombre d’inscriptions

Mesurez toujours l’impact sur le taux de conversion principal : les ventes. Ceci afin d’éviter l’Effet Roberval et de faire le bon choix.

Nous vous recommandons de toujours analyser les résultats de vos optimisations avec un « vrai » analytics tel que Google Analytics. Les outils de AB testing fournissent des analytics partiels qui ne sont pas connectés à toutes vos ventes, ils fournissent donc une analyse partielle que vous devez ensuite vérifier.

L’objectif premier du SEO n’est pas d’optimiser ou d’augmenter votre taux de transformation, mais d’augmenter la visibilité de votre site et de vous apporter du traffic qualifié. Pourtant un audit SEO peut assister une processus d’optimisation du taux de conversion.

Un audit SEO classique se présente de la façon suivante :

  1. Audit de mots clés
  2. Audit de la concurrence
  3. Audit SEO Technique
  4. Analyse SEO des pages
  5. Audit du contenu
  6. Audit de l’Expérience Utilisateur (UX)
  7. Audit des Backlinks

Les étapes 3 et 6 peuvent contribuer à augmenter votre taux de conversion :

Est-ce que votre site se charge rapidement ?

L’audit SEO technique avec des outils tels que PingDom Tools ou Google PageSpeed vous permettra d’identifier des problèmes de vitesse de chargement.

Si Google pénalisent les sites lents, c’est parce-que cela influence l’expérience utilisateur et donc – de façon indirecte – votre taux de conversion.

Est-ce que votre site est mobile-friendly ?

Google a adopté un approche mobile-first en matière de SEO, l’utilisation d’un outil tel que Google’s mobile friendly check, vous permettra de tester si votre site se charge correctement sur mobile.

La aussi, cette étape influence indirectement votre taux de conversion car elle vous encourage a offrir une bonne expérience utilisateur sur mobile.

Nous écrivons régulièrement des articles sur l’optimisation des conversions, le neuromarketing et les biais cognitifs associés.

Pour améliorer vos conversions, il est important combiner vos données avec des principes de psychologie. 

  • Vos données Analytics vous permettront de voir ce qu’il s’est passé sur votre site
  • Les principes de neuromarketing vous permettront de comprendre ce qui manque

Si vous débutez avec la psychologie du consommateur, commencez par lire la psychologie des robots ainsi que ces 4 questions qui peuvent résoudre 80% des problèmes de conversion de votre site.

Avant de tester vos idées, vous devez suivre une approche structurée

Convertize utilise une approche cyclique, afin d’identifier les points de fuite de votre site et de mettre en place des solutions durables

Methodologie optimisation des conversions

Cette méthodologie d’optimisation comporte 5 étapes :

  1. Analyse de données
  2. Construction d’hypothèses
  3. Design
  4. Intégration et Tests
  5. Enseignement et Améliorations

Notre conseil : ne cherchez pas à optimiser tout votre site en une seul fois, commencez par une page clé ou une étape clé. Dans un contexte e-commerce la page produit et le panier sont des étapes clés du processus de conversion.

 

Philippe Aimé Le Bonus de Philippe :
Vous voulez en savoir plus sur l’optimisation des conversions ?

Vous pouvez lire quelques articles à ce sujet sur notre blog, trouver de nombreuses idées de test grâce à nos tactiques de neuromarketing et d’optimisation des conversions ou enfin tester vos pages grâce à notre plateforme de A/B testing.

Philippe Aimé

Par Philippe Aimé

Philippe est Directeur chez Convertize. Philippe a créé son premier site Internet en 1998. Il dirige aujourd'hui l'équipe de consultants en Optimisation des Conversions.

Newsletter signup

Philippe écrit des articles sur le comportement du consommateur et l'optimisation des taux de conversion.

Inscrivez-vous pour obtenir ses derniers articles GRATUITEMENT