Temps de lecture : 47 minutes
Emailing : Le Guide Complet pour Créer des Newsletters qui Convertissent
4.6 (92%) 210 votes

Vous souhaitez savoir comment créer une newsletter avec d’excellents taux d’ouverture et de conversion, celle qui booste vos taux de conversion e-commerce, vous recherchez aussi des exemples de newsletters promotionnelles ou d’emails transactionnels. Nous avons regroupé pour vous toutes ces information dans ce guide de la création de newsletter qui convertissent.

Commençons par 5 règles simples pour créer vos newsletter :

Trucs et Astuces Emailing NewslettersL’objectif de votre newsletter est de répondre aux besoins de vos destinataires et éviter à tout prix leur désinscription.

Comment réaliser la parfaite newsletter ? Réponse en cinq règles.

# Règle n° 1 : Une bonne newsletter fait écho à un objectif précis

Vous souhaitez répondre aux attentes des ouvreurs de la newsletter ? Commencez par déterminer ce que vous attendez d’’eux et aligner vos objectifs en conséquence :

  • Améliorer votre image 
  • Accroître votre notoriété 
  • Augmenter le trafic de votre site
  • Inviter à un événement
  • Rendre visible des contenus 
  • Générer des leads commerciaux
  • Générer des ventes directes
  • Fidéliser votre communauté 
  • etc.

Positionnez votre newsletter dans une véritable stratégie d’’e-mail marketing, pour répondre à deux enjeux principaux : capter des adresses opt-in et gagner votre place dans la boîte de réception de votre destinataire.

Email Newsletter

# Règle n° 2 : Une bonne newsletter est structurée et délivrable

Vos objectifs sont définis ? Définissez votre concept éditorial autour des différentes cibles à qui vous vous adressez. Votre newsletter pourra alors se structurer autour d’’éléments clés, afin d’’en favoriser la délivrabilité.

  • L’’objet. Il est clair et incitatif : il présente le contenu de manière concise et condensée et donne envie aux destinataires d’’ouvrir votre newsletter en piquant leur curiosité. Attention à certains mots clés qui pourraient la voir classée dans les spams par la messagerie du destinataire : «gratuit», «incroyable», «exceptionnel», «gagnez», «offre».
  • Le format. Texte ou HTML ? Donnez le choix à l’’internaute, pour éviter tout problème de réception et de lecture. Votre newsletter doit en effet pouvoir être reçue par le plus grand nombre : de sa lisibilité dépendra son efficacité. Dès le début de la newsletter, proposez d’’ailleurs un lien en ligne permettant de la lire dans le navigateur.
  • Le contenu. C’’est le contenu qui donnera envie au destinataire d’’en savoir davantage. Jouez sur la concision, la clarté et une mise en page aérée pour valoriser votre texte et permettre une identification aisée de vos messages clés. Structurez votre newsletter en grandes zones distinctes, en jouant sur les couleurs, les éléments graphiques et les visuels (mais avec parcimonie). En bref : suscitez l’’intérêt ! Informations métier, nouvelles tendances, nouveautés produits, services innovants, offres pratiques ou financières (offre d’’essai, réduction, invitation à un événement) ou encore réflexion sur un sujet de fonds ou d’’actualité. Les prétextes ne manquent pas pour vous positionner comme expert incontournable sur votre marché et rassurer vos destinataires.

# Règle n° 3 : Une bonne newsletter est envoyée selon une fréquence définie

  • De manière générale, une newsletter a pour objectif de vous assurer une présence récurrente dans le quotidien de vos clients et prospects. Un mot d’’ordre, donc : la régularité !
  • Hebdomadaire, bimensuelle, mensuelle : Arrêtez une fréquence d’’envoi (ainsi qu’’un jour précis dans la semaine ou dans le mois) et tenez-vous à cette décision : vous instaurerez ainsi un rendez-vous attendu par votre clientèle potentielle.
  • Rien ne vous empêche de revoir votre stratégie à terme, ou d’’assurer l’’envoi d’’éditions spéciales: soyez clairs avec votre communauté et expliquez-lui les raisons de cet envoi inhabituel, afin de ne pas la déstabiliser et d’’éviter de lui donner le sentiment que vous la sollicitez trop souvent.

# Règle n° 4 : Une bonne newsletter créé des liens

Et ce, au sens large ! A cette fin, jouez sur différents leviers.

  • La personnalisation. Pour générer de la proximité avec vos cibles, n’’hésitez pas à utiliser le prénom de votre destinataire dans vos mailings. En plus d’’ajouter une touche personnelle, vous réduisez le risque que vos abonnés pensent avoir affaire à un spam.

personnalisation newsletter

  • La participation. Vous souhaitez savoir ce que pensent vraiment vos destinataires de vous ? Sollicitez par le biais de votre newsletter des suggestions concernant vos produits ou services, lancez des sondages, proposez-leur des concours : en bref, donnez-leur la parole !

Sondage Email Newsletter

  • Les liens hypertextes. Présents tout au long de votre newsletter, ils pointent vers des pages pertinentes de votre site ou des landing pages adaptées. Pensez également à créer des liens avec les URL correspondant à chaque thème de votre newsletter. Vous y gagnerez en trafic et en notoriété. N’’oubliez pas de rendre les images cliquables et de les rediriger à bon escient.

# Règle n° 5 : Une bonne newsletter génère des actions

  • En corrélation avec la définition de vos objectifs, telle qu’’abordée dans le cadre de la règle n° 1 de cet article, une bonne newsletter créé donc un lien affectif avec votre destinataire, qu’’il s’’agisse d’’un client ou d’’un prospect.
  • Demande d’’information, prise de rendez-vous, acte d’’achat, renseignement d’’un formulaire de téléchargement… Elle doit susciter une prise de contact, par retour d’email, par téléphone ou encore par le biais d’’une visite sur votre site Internet ou sur un mini-site dédié.
  • Ne l’’oubliez jamais : in fine, c’’est la pertinence de votre newsletter, bien plus que sa créativité, qui permettra l’’acceptation par l’’internaute.

Typographie NewsletterLes polices (Typographies) sont un des éléments fondamentaux de vos pages web car elles changent constamment en fonction des écrans de vos internautes ! Impossible de savoir par avance comment les polices de vos emails vont apparaître sur les différents navigateurs… il est donc important d’avoir recours à des polices compatibles sur tous les navigateurs.

Si vous débutez dans la création de newsletters vous vous demandez surement pourquoi il y a des « limites » dans l’utilisation de polices sur les pages web. Écoutons ce qu’en dit l’agence Luna web : « On ne peut pas concevoir une page papier de la même façon qu’’une page web : impossible de prévoir la dimension du support de lecture (la taille de l’écran), ni la façon dont les internautes liront le contenu (ils peuvent par exemple agrandir la taille du texte pour mieux le voir) ».

En effet, la typographie que vous utilisez ne s’affichera que si votre destinataire la possède déjà sur son ordinateur. Comme vous ne pouvez pas savoir à l’avance et avec certitude quelles polices sont présentes sur l’ordinateur de vos internautes, et que vous ne pouvez pas les forcer à en télécharger de nouvelle, il est important d’utiliser des polices standards. Voyons ensemble la marche à suivre dans l’utilisation de différentes polices ?

1. Considérez enregistrer vos polices sous format image

Enregistrer votre contenu sous format image est le meilleur moyen… pour que vos abonnés ne le voient pas du tout ! Selon Adviso, 77% des lecteurs ne voient ainsi pas les images de vos newsletters !

En effet les images sont très souvent bloquées par défaut par les messageries. Il est donc important de placer autant de texte html que possible dans vos emails afin de transmettre vos messages avec succès.

2. Pourquoi utiliser des polices standards ?

Comme les abonnés de vos newsletters auront inévitablement différentes polices installées sur leur ordinateur, il est important de se concentrer sur un groupe standard de polices déjà installées par défaut lorsque vous de créez vos campagnes d’email marketing. Une police standard (web safe font) est ainsi une police qui est présente dans la majorité des systèmes d’exploitation.

Les plus connues sont par exemple :

  • Sans Serif : Arial Black, Tahoma, Trebuchet MS, Verdana
  • Monospace Fonts : Courrier et Courrier New
  • Serif : Courier, Courier New, Georgia, Times, Times New Roman

Polices NewsletterNos conseils sur les polices de newsletter

  • Choisissez peu de polices (deux ou trois) qui sont en lien avec votre charte graphique.
  • Faites preuve de créativité !

Vous pouvez en effet jouer avec la taille de la police, sa couleur ou sa disposition dans vos emails. Gardez en tête qu’il vaut mieux prévenir que guérir et qu’anticiper en emailing est la clé du succès !

Selon 62% des internautes, l’objet d’un email marketing est l’un des éléments les plus déterminants pour engendrer l’ouverture, juste après l’expéditeur. Reprenons ensemble comment bien rédiger un objet afin d’assurer le taux d’ouverture de votre campagne d’e-mailing.

L’’un des principaux leviers qui influencent vos destinataires à ouvrir vos e-mailings est l’’objet que vous choisissez. En effet, en quelques mots, le challenge consiste à obtenir des destinataires qu’’ils ouvrent l’’e-mailing que vous leur envoyez. L’objet doit donc faire partie de vos priorités au même titre que la création du contenu de votre message, et ce afin de vous assurer de son succès.

#1 Écrire des objets courts

En règle générale, il est conseillé d’écrire un objet court pour vos campagnes d’e-mailing. On estime qu’un objet compris entre 6 et 10 mots génère près de 21% de taux d’ouverture, ce qui représente bien plus que la normale. À l’inverse, un objet composé de 10 mots ou plus n’obtiendra qu’un taux d’ouverture de 14% en moyenne. Néanmoins, il est important de noter que si vous ciblez une audience très précise, la longueur importe moins.

#2 Être Précis et attractif

Lors de la rédaction de votre objet, il est important de ne pas oublier quel est le message de votre email. Néanmoins, vos internautes s’intéressent tout autant à la créativité de votre objet qu’à l’information qu’il contient. Des nos jours, les boîtes mails sont saturées par les emails marketing, votre créativité peut donc être un vrai atout. Votre objet doit synthétiser en quelques mots ce dont il est question dans votre email marketing, mais il est aussi essentiel d’essayer d’être drôle et accrocheur.

#3 Personnaliser l’objet

La personnalisation est un moyen efficace pour inciter vos destinataires à ouvrir votre email. En effet, si vous avez par exemple accès au prénom ou/et au nom des abonnés de votre newsletter et que vous l’incorporez à votre objet, votre taux d’ouverture sera environ 3% supérieur à un objet sans personnalisation. La personnalisation n’a de limite que votre base de données. Si vous possédez donc une base de données clients riche en informations (localisation, sexe, ou même dernière destination de vacances), n’hésitez pas à l’utiliser pour la rédaction de votre objet.

#4 Éviter de tomber en spam grâce à un objet intelligent

Se retrouver en spam ou sur liste noire est un tracas que tout « email marketer » souhaite éviter. N’employez donc pas de caractères ou d’expressions tel que « Gratuit », « Promo », ou l’utilisation de majuscules, de points d’exclamation, qui pourraient vous envoyer directement dans l’onglet spam.

#5 Tester, tester et encore tester

Notez bien que rien n’est joué d’avance dans l’email marketing, et vous retrouvez des différences dans chacune des campagnes d’e-mailing. Il vous faut donc faire votre propre analyse, en utilisant par exemple l’A/B testing, afin de déterminer ce qui pousse votre audience à ouvrir vos emails ou à les éviter. N’oubliez donc pas, pour booster vos taux d’ouverture et ainsi vos performances, votre défi consiste à écrire un objet impactant. Son objectif ne consiste donc pas à délivrer un message, mais à pousser vos abonnés à lire votre message, ce qui requiert un minimum de créativité et de connaissances sur votre audience !

#6 Clarté vs. Créativité

L’’agence AWeber Communications a mené une étude qui comparait les emails dotés de lignes d’objet créatifs contre ceux dotés des lignes d’’objets écrits d’une manière claire et simple. Les résultats de l’’étude ne sont pas particulièrement surprenants. Les lignes d’objet claires surpassent de loin les versions créatives. En effet, les objets décrits comme «créatifs» sont aussi étiquetés de «vague» ou «sans intérêt».

Il faut donc privilégier la clarté à la créativité dans la rédaction de vos objets.

 #7 Descriptif vs. Personnel

Le site de pétition en ligne, Credo action, a testé l’efficacité de différents types de lignes d’objet e-mail : cette étude a comparé le taux de réussite des titres descriptifs (par exemple, «François Hollande: exigez la libération des otages au Mali») contre des lignes d’objet plus personnelles (par exemple, «Je viens de signer cette pétition pour la libération des otages au Mali– et vous? »).

Dans tous les cas, les objets personnels ont convaincu au moins 30% de gens en plus à signer des pétitions en ligne.

#8 Descriptif vs. Vendeur

Pourtant, une autre étude menée par MailChimp a conclu quant à elle que les lignes d’objet considérées comme descriptives et simples ont tendance à atteindre les plus hauts taux d’ouverture. En effet les lignes d’’objets simples et descriptives telles que « (Nom de l’entreprise) Newsletter de Janvier» obtiennent de très bons taux d’’ouverture.

En revanche, les mails qui ont obtenu le plus faible taux d’ouverture ont tendance à être trop vendeur, trop évidents dans leurs tentatives à attirer l’attention du lecteur. Ces mails ont des objets comme «St Valentin – Achetez vite et économisez 10%». Il semble donc que les objets claires et décrivant simplement le contenu de votre email soient ceux qui obtiennent un meilleur taux d’’ouverture.

Il existe deux formats pour envoyer des emails, le format texte et le format HTML. Quel est le format le plus apprécié par les marketers ? Quel est celui qui est le plus performant ? Bref quels sont les avantages de l’’email version texte et de l’’email version HTML ?

#1 Texte brut ou HTML, quelles différences?

Format texte :

Les emails bruts ne contiennent pas de mise en forme. Il s’’agit simplement de caractères qui ont tous la même taille, la même police, couleur, etc.

Format HTML (HyperText Markup Language) :

On peut incorporer aux emails HTML une mise en forme (couleur, taille, typo, effets…) mais également des images, des sons, des vidéos…

Voici un exemple de la même campagne mail Renault « Test Drive » en format texte et HTML :

Format texte

Newsletter format Texte

Format HTML

Newsletter format html

Le format HTML, par sa polyvalence, a détrôné les emails bruts. Pourtant, le format texte existe toujours car ce dernier présente tout de même de nombreux avantages :

#2 Les avantages de l’’email au format texte

C’’est évidemment très tentant de créer de beaux emails HTML, surtout étant donné qu’’il ne faut plus être un web développeur de nos jours pour pouvoir le faire! Mails il est nécessaire de toujours envisager la version texte pour deux grandes raisons :

  •  Certains types d’’emails correspondent mieux à la version texte
    Créer des emails HTML prend plus de temps que la création d’’emails version texte. En raison du temps et de l’effort supplémentaire qu’il faut à un marketer pour rédiger un bel e-mail HTML, il existe des types d’’emails qui ne nécessitent pas que l’’on se donne cette peine : Par exemple, si vous envoyez des alertes emails simples, quotidiennes avec des contenus tels que des nouvelles ou des liens rapides, ou si vous envoyez très régulièrement des emails, le texte brut est un moyen plus efficace. Aussi, les emails en version texte ressemblent plus à des emails personnels et par conséquent sont plus adaptés au marketing one-to-one. Clair et simple, certaines personnes préfèrent éviter toutes les fioritures de l’’HTML et simplement lire le message.
  •  Les emails en format texte bénéficient d’’un taux important de délivrabilité
    Certaines boites mails, navigateurs et appareils mobiles ne sont pas suffisamment sophistiqués pour afficher le formatage HTML correctement. Les mails HTML sont beaucoup plus susceptibles de rencontrer des obstacles en terme de délivrabilité. Ils risquent de ne pas parvenir jusqu’’à la boite mail du destinataire ou alors les destinataires reçoivent un design raté, un mail indéchiffrable. L’’email envoyé est donc inefficace. Or les emails munis d’’une mise en page simple garantissent de s’’afficher correctement et bénéficient d’’un taux important de délivrabilité. L’’email en version texte présente donc des avantages sur la version HTLM. Mais cette dernière n’’a pas dit son dernier mot.

Newsletter HTML vs TEXTE

#3 Les avantages du format HTML

  •  Des emails plus créatifs, plus attractifs
    Les emails HTML bénéficient d’’un champ large de créativité et permettent d’’envoyer des messages dotés d’’images, d’’animations, de graphiques. Les emails HTML sont donc plus attractifs. Aussi la version HTML permet d’’harmoniser vos campagnes emailings avec l’’ergonomie de votre site web.
  •  Des emails bien plus facilement traçables
    Les emails HTML bénéficient de retour dès leurs ouvertures. Grâce aux pixels transparents intégrés automatiquement les emails sous format HTML sont détectés dès leurs ouvertures alors que les emails version texte ne bénéficient d’’aucune mesure d’’ouverture. Les emails version texte sont beaucoup plus difficilement traçables. La version HTML permet donc mieux mesurer la performance d’une campagne mail.

DONC… format HTML ou format texte? 

Chacune des versions présente donc d’’énormes avantages. Heureusement, la grande majorité des ESP (email service providers) permet aux marketeurs d’’envoyer les emails dans les deux versions en même temps.

Envoyer les deux versions assure que tout le monde pourra lire le message correctement affiché sans pour autant renoncer aux avantages visuellement attrayants des emails HTML. La clé est donc de rédiger deux versions de chaque e-mail : celui qui rend bien en HTML et qui est optimisé pour le texte brut.

Pour tester vos newsletters vous pouvez utiliser des solutions comme Email On Acid ou Litmus.

Les campagnes d’’emailing peuvent être délicates à mettre en place. D’’un côté, vous ne voulez pas inonder vos clients mais d’’un autre côté vous voulez quand même établir une relation avec eux, créer des liens et bien sûr, augmenter votre chiffre d’’affaire. Alors comment faire ? Il suffit d’’envoyer trois types d’’emails pour mettre en place la campagne emailing parfaite.

#1 Un email de bienvenue

Déroulez-vous le tapis rouge pour vos nouveaux clients? Une étude récente de Return Path a révélé que 80% des entreprises envoient désormais des emails de bienvenue, contre seulement 40% en 2008.

Que devez vous inclure dans vos emails de bienvenue ?

  • À quoi s’attendre : vous devez tout d’’abord réserver un chaleureux accueil à vos lecteurs et leur dire immédiatement en quoi consistent vos emails. Informez vos lecteurs de ce que vous allez leur envoyer et à quelle fréquence vous leur écrirez. Par exemple, vous pouvez leur envoyer des conseils et des articles pratiques, ainsi que des offres promotionnelles. Vous pouvez envoyer des emails de façon bi-hebdomadaire, mensuelle… Informez-les et restez fidèle à ce que vous leur promettez !
  • Une offre spéciale: vous voulez recevoir plus d’amour de la part de vos lecteurs? Donnez à vos nouveaux abonnés une remise, offre, ou un cadeau… Ainsi, vous laisserez vos nouveaux lecteurs savoir qu’’en tant qu’abonné, ils vont recevoir des emails avec des offres spéciales qu’ils ne peuvent obtenir nulle part ailleurs. Ils seront beaucoup plus enclins à ouvrir vos futurs messages alléchants. Par exemple, Le welcome email de J.Crew chouchoute à merveille ses nouveaux abonnés :

Newsletter Welcome Email

#2 Newsletter

Beaucoup de nos clients nous interrogent sur la différence entre un e-mail de promotion et une newsletter. Les mots sont souvent utilisés indifféremment, mais une promotion ou une campagne email a tendance à communiquer un thème ou une idée unique, comme votre vente en cours ou un nouveau produit, alors qu’une newsletter a souvent de multiples sujets et tend à informer (vs. vendre) et établir de bonnes relations avec vos abonnés.

Que devez vous inclure dans votre newsletter ?

  • Des news : des communiqués de presse, des articles de blog ou d’autres publications qui informeront vos lecteurs. C’est une bonne idée de résumer des articles plus longs en quelques phrases courtes et de créer un Call-To-Action pour permettre au lecteur de voir l’intégralité de l’article sur votre site ou blog.
  • Des événements ou des webinaires à venir : ceux-ci peuvent être des événements que vous organisez ou auxquels vous participez. Vous pouvez également annoncer les prises de paroles de votre entreprise comme les interviews de vos dirigeants sur des émissions de radio, sur les campus des collèges et autres.
  • Annonces importantes : mentionnez les améliorations apportées à vos produits ou à vos services, une nouvelle direction, ou de nouvelles pratiques d’affaires.
  • Votre présence sur les réseaux sociaux : indiquez les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes activement engagé.
  • Images : faîtes en sorte que votre newsletter soit intéressante avec des images relatives à votre contenu.

Notre Conseil : même si le mot « newsletter » suggère une communication plus longue, rappelez-vous que c’est toujours un e-mail parmi beaucoup d’autres dans une boîte de réception. Essayez d’éviter d’inclure trop d’informations et de texte dans un e-mail. Une bonne règle est de tout faire tenir sur une page d’un document Word.

Exemple de newsletter

#3 Des emails promotionnels

Tous les jours, vos abonnés reçoivent des tonnes d’’emails de diverses entreprises et soyons honnêtes : la plupart des clients veulent savoir « Qu’y a t-il dans cet email pour moi? ». Si vous ne fournissez pas de valeur réelle, il est très facile pour les abonnés de cliquer sur le bouton de désabonnement ! Comment pouvez-vous aider à éviter cela ? Offrez-leur quelque chose de précieux et unique …

Que devez-vous inclure dans vos emails promotionnels ?

  • Une nouvelle offre : j’’insiste sur le mot nouveau. Si vous avez déjà offert 10% de réduction sur des cadres de fenêtres le mois dernier, il faut renouveler votre offre!
  • Une offre attractive : des réductions sont une bonne offre, mais incitent-elles vraiment vos lecteurs à acheter? Essayez de tester différentes offres pour voir lesquelles sont les plus efficaces. Attirer les clients avec des produits ou des services spécifiques peuvent être plus efficaces qu’’une réduction sur tous vos articles ou services. Cela est particulièrement vrai pour les articles saisonniers.
  • Des Call-to-Actions clairs : vous devez rendre le plus facilement accessible la promotion. Cela peut signifier des boutons menant à une page d’achat sur votre site ou des formulaires d’inscription. Mais ne rendez surtout pas l’’achat difficile !

Ainsi, en incluant ces trois types d’e-mails dans votre plan d’email marketing, vous êtes assuré de garder vos abonnés engagés, loyaux et leur donner envie de dépenser.

Pour que votre communication via l’’e-mail marketing soit une réussite, vous devez vous assurer que vous savez clairement ce que vous attendez de votre destinataire. De son côté, celui-ci doit connaître la raison de votre envoi, qui doit l’’amener naturellement vers un call-to-action adapté et pertinent.

Quatre bonnes questions à vous poser pour y parvenir.

#1 Quel est mon objectif ?

La construction de votre e-mailing repose sur quelques éléments incontournables :

  • le but de votre campagne (acquisition, fidélisation, promotion d’’un produit ou service)
  • la cible visée
  • l’’action spécifique que vous souhaitez voir vos destinataires accomplir (bénéficier d’’une promotion, parrainer un ami, acheter un service ou un produit en exclusivité…)
  • l’’attente de votre destinataire, à laquelle cette opération répond
  • ou encore le retour sur investissement attendu

L’’ensemble de ces éléments vous permettra de définir votre message et l’’ensemble de ses éléments (titre, texte, calls-to-action). Attention : un e-mailing = un sujet / message = un call-to-action !

#2 Ne vais-je pas trop vite ?

  • Un call-to-action placé trop tôt dans votre e-mailing peut avoir pour effet pervers de vous nuire : proposer à votre destinataire de cliquer sur un bouton avant même d’’en avoir explicité les raisons revient à lui proposer un engagement beaucoup trop tôt dans votre relation.
  • Commencez par expliquer, de manière claire et concise, la raison de votre communication. Invitez ensuite le destinataire à effectuer l’’action que vous attendez de lui. S’’il ne doit pas être placé trop tôt dans le mail, le call-to-action doit pour autant figurer au-dessus de la ligne de flottaison, qui désigne la limite inférieure d’’une page Web, correspondant à la hauteur de l’’écran. L’’ensemble des études sur le comportement des internautes le prouvent : les visiteurs ne descendent quasiment jamais en dessous de cette ligne sans besoin spécifique.
  • Lorsqu’’ils cliquent sur votre call-to-action, dirigez votre destinataire vers une landing page éloquente et explicite : vous serez alors en mesure d’’attendre de lui un engagement plus significatif. Voir à ce sujet le point 4 de cet article.

Newsletter Call To Action

« Commencez par expliquer, de manière claire et concise, la raison de votre communication… »

#3 Mes calls-to-action sont-ils percutants ?

Elément visuel indiquant à l’’internaute l’’action principale à effectuer, le call-to-action se présente généralement sous la forme d’’un bouton permettant d’’accéder à une page. Pour être efficace, encore doit-il être visible et facilement identifiable. Pour des calls-to-action visibles et lisibles, respectez quelques préalables.

  • Mettez-les en valeur : des couleurs franches et tranchées encourageront le clic.
  • Intégrez-les et placez-les correctement : dès la première partie de votre e-mail, l’’affichage d’’un call-to-action visible immédiatement ne manquera pas de vous amener des clics.
  • Utilisez des verbes d’’action : vous renforcez par ce biais l’’attente que vous placez vis-à-vis de l’’utilisateur (« téléchargez », « testez et recevez », « inscrivez-vous »…).
  • Pensez urgence et rareté : incitez à passer à l’’action immédiatement (« Téléchargez dès maintenant », « testez et recevez sans attendre », « inscrivez-vous aujourd’’hui »…).
  • Interpellez votre prospect : montrez-lui que vous connaissez sa problématique.
  • Proposez une seule action : ne cherchez pas à obtenir davantage que ce qu’’on peut vous donner.

#4 Mes calls-to-action dirigent-ils vers une landing page efficace ?

Arrivé sur votre page d’’atterrissage, le destinataire ne doit pas en repartir : vous devez à tout prix minimiser le taux de rebond. La landing page doit répondre à quatre fonctions : accueillir, persuader, orienter, mais aussi rassurer. Comment ?

  • Faites simple. Allez à l’’essentiel, montrez l’’important, masquez le superflu, supprimez l’’inutile. Un conseil qui vaut pour le contenu comme pour le graphisme.
  • Une landing page = un message. Un message = un produit ou service.
  • Rendez votre page vivante. Mettez en scène, utilisez des images, permettez au visiteur de se projeter. Et donc de passer à l’’action.
  • Respectez le sens de lecture. Du coin gauche en haut de l’’écran, au coin en bas à droite. Selon le diagramme de Gutenberg, les autres zones sont délaissées par l’œ’œil.
  • Guidez. Certains éléments donnent une impression de mouvement, et ainsi guider l’œ’œil à suivre un parcours ou à accomplir une action sur votre page.

Pour favoriser une vente, suivez par ailleurs la formule AIDAS : Attention, Intérêt, Désir, Action et Satisfaction.

  • Attention : associez un bon visuel à un bon texte.
  • Intérêt : expliquer comment vous pouvez aider votre prospect à surmonter une problématique.
  • Désir : démontrez l’’utilité de votre produit ou service, présentez des témoignages clients ou des vidéos.
  • Action : permettez à l’’utilisateur de poursuivre logiquement la démarche engagée et donc de finaliser l’’action attendue.
  • Satisfaction : en fin de parcours, dissipez les doutes de l’’internaute quant à ce que vous proposez.

Newsletter Landing Page

Et vous, qu’’en pensez-vous ? Après avoir lu cet article, comment jugez-vous l’’efficacité de vos calls-to-action ?

Newsletter ebay AmazonAmazon et eBay sont leaders dans le secteur des ventes en ligne : Amazon est le numéro 1 et eBay a rapporté 419 millions de vente en 2013 (CyberMonday). Le site Dotmailer revient sur les stratégies emailing adoptées par ces deux géants du commerce en ligne qui continuent d’augmenter leur vente. Voici quatre leçons d’email marketing que l’on peut apprendre d’Amazon et d’eBay.

#1 Eloignez-vous des conventions

L’email permet de soigner votre relation avec vos clients, ca vous l’avez bien compris et vous envoyez un email pour remercier vos clients d’avoir commandé sur votre site pour reconnaître leur confiance et récompenser leur fidélité. Cependant, le même mail standard de remerciement envoyé après chaque commande peut-être, à la longue, répétitif et ennuyant pour vos destinataires. Regardons ensemble l’exemple d’un email de remerciement d’Amazon. Le site profite de ce type de mail pour engager un lien supplémentaire avec ses consommateurs. En effet les consommateurs sont invités à laisser un commentaire concernant leur dernière commande. Pourquoi ? Leur réponse aidera le site a créer un mail de remerciement différent et personnalisé lors de leur prochaine commande.

Mettez donc aussi régulièrement à jour vos emails de remerciement avec des suggestions d’achat, des idées de cadeaux et améliorez ainsi la connaissance de vos profils types d’acheteur. Cessez donc de n’envoyez que des emails automatiques ! Soyez imprévisible, surprenez votre client et vous aurez moins de chance d’être ignoré !

#2 Envoyez une petite piqure de rappel

L’email est utilisé pour offrir une valeur ajoutée à leurs internautes : en l’occurrence des téléchargements gratuits dans l’exemple ci-dessous.

Exemple Newsletter l'Internaute

Qui refuserait un cadeau gratuit qui correspond à ses goûts? Les taux d’ouverture et d’engagement de ces mails sont ainsi particulièrement propices a être élevés. Amazon en profite aussi pour parler d’autres sujets autour desquels il aimerait encourager l’engagement et la conversation. Merci, Amazon de la gentille attention !

#3 Allez droit au but !

Lorsqu’un client montre de l’intérêt pour un produit, eBay lui envoie une série d’emails de rappel. Cela étant dit eBay ne fait pas qu’envoyer des messages automatiques, le site sait se montrer beaucoup plus persuasif ! Voici un bon conseil à suivre : faites en sorte que votre message soit aisément compréhensible par votre destinataire que ce soit un prospect ou un client existant grâce à un Call-To-Action clairement identifiable. De plus comme eBay vous pouvez créer une impression d’urgence par l’utilisation de phrases particulièrement accrocheuses.

Exemple Newsletter ebay

#4 Soyez opportun

eBay a tiré profit de la période d’après Noël pour envoyer des emails concernant les cadeaux non désirés dont les destinataires souhaiteraient peut être se débarrasser. On pouvait ainsi lire en objet de mails eBay: « If i don’t want your fit, someone will » « Tu n’aimes pas ton cadeau [de Noël], quelqu’un d’autre l’aimera ».

Exemple Newsletter ebay 2

Les emails d’eBay ont réussi à coup sur à se démarquer des emails de soldes des concurrents cette année! Ne sous-estimez pas l’importance de vos objets d ’emails : 35% des destinataires n’ouvrent leur email qu’en fonction de ces derniers ! En définitive, un bon email doit être envoyé à la bonne personne, avec le bon message et au bon moment ! Commencer comme eBay et Amazon à tracker tout ce que vous disent vos consommateurs pour commencer enfin à avoir une conversation qui les intéressent . La collecte de datas vous permettra de proposer une expérience à votre internautes basée sur ses comportements précédents.

VeryChic s’est lancé en 2011 dans la vente privée d’hotels extraordinaires. Les plus grands hotels du monde sont proposés avec des réductions de 30 à 60%. Un concept d’hotels nus sans vols, idéal pour les amateurs d’escapades. VeryChic l’a bien compris: pour faire vendre, il faut faire rêver. Et c’’est à travers ses newsletters bien huilées que la marque a su toucher ses internautes. Retour sur une success story emailing.

Newsletter VeryChic

A travers ses newsletters, VeryChic a su allier les outils d’’une bonne réussite : des newsletters thématiques, avec des objets qui ouvrent, un contenu précieux, des informations essentielles, des images à faire rêver… Nous vous les avons décortiquées.

VeryChic, c’’est quoi?

VeryChic a été créé par Henri Lafont, Nicolas Clair, ancien DG de Splendia, et Charles Decaux, ex-Responsable du Développement International de PriceMinister.

Originalité du positionnement de ce site voyage : il est entièrement dédié à la prestation hôtelière, avec une offre volontairement restreinte et très haut de gamme. VeryChic fait appel pour cela à une équipe de 13 experts qui vont sourcer les lieux, et à un réseau d’’expatriés pour valider les critères et assurer la qualité du service des établissements.

À l’’heure actuelle, le site fédère un catalogue de 200 établissements partenaires, sur 20 destinations, et un gros focus sur la France. VeryChic revendique actuellement une communauté de 900 000 voyageurs.

Des newsletters réussies : 5 raisons

Avoir des newsletters réussies c’’est fondamental. Mais des newsletters délivrables, c’’est encore plus important. Sur ce sujet, Henri Lafont nous rassure: “En emailing, nous avons fait certifié nos newsletters par différents organismes ce qui nous permet généralement d’’arriver en inbox sans souci. C’’est essentiel pour un acteur de ventes privées comme nous qui compte sur les newsletters pour générer une part significative du chiffre d’’affaires.” Après s’’être assuré d’’avoir des newsletters deliverables, VeryChic a misé sur des newsletters qui cliquent et qui font vendre. Explications.

#1 Des objets d’emails accrocheurs

En emailing, une fois que votre newsletter a réussi à atterrir en boîte de reception, la règle n°1 est le choix de bons sujets pour générer un bon taux d’’ouverture. Avec Very Chic, la règle est respectée. Les sujets sont clairs, incitatifs et originaux, le parfait dosage pour un taux d’’ouverture élevé. Il présente le contenu de manière concise et condensée et donne envie aux destinataires d’’ouvrir votre newsletter en piquant leur curiosité.

Quelques exemples:

Le luxe n’a pas de prix (si : 99€) Et Dieu créa l’Italie Le prix du scandale : 99€ Demain j’ai piscine

Vous remarquerez que VeryChic aime bien insérer une étoile dans ses sender. Et il a bien raison ! C’est original, ça saute aux yeux et ça correspond tout à fait au positionnement du site : le chic, le luxe et l’’exclusivité.

#2 Des newsletters exclusives et thématiques

Chaque newsletter propose les dernières offres en exclusivité. Vous vous sentez privilégié et c’’est exactement ce que veut le site: chouchouter ses lecteurs, les faire sentir privilégiés, pour ainsi les fidéliser et créer une relation de confiance.

Ajoutez à cela des newsletters à thème. Le sujet annonce la couleur : des hotels de luxe à moins de 100€ ? Des vacances en Italie ? Ou bien des hôtels aux chefs étoilés ? C’’est par ici ! Le lecteur sait à quoi s’’attendre et ouvrira le sujet en connaissance de cause. La promesse est derrière l’’ouverture du mail ce qui a considérablement permis au site de fidéliser ses lecteurs.

Newsletter VeryChic Voyage

#3 Un contenu qui fait rêver

La recette: peu de texte, des photos magnifiques, des informations nécessaires, un design épuré et une newsletter ergonomique. Tout y est pour rendre la newsletter de VeryChic indispensable. Quand vous l’’ouvrez, que de belles photos d’’hôtels et de paysage ! Il y a de quoi rêver et voyager rien qu’’en lisant le mail.

Newsletter VeryChic Voyage Offre 1

Newsletter VeryChic Voyage Offre 2

#4 Des call-to-action percutants

“Fin de la vente dans 6 jours. Voir l’’offre”. C’’est une pratique commerciale vieille comme le monde. L’’offre est valable aujourd’’hui, elle ne le sera plus demain ou dans quelques jours. Et ca marche ! Qui prendrait le risque de passer à coté d’’un palace pour moins de 100 euros la nuit?

Newsletter VeryChic Call to Action

#5 Des liens hypertextes

Présents tout au long de sa newsletter, des liens hypertextes pointent vers des pages pertinentes du site de VeryChic ou des landing pages adaptées. Cliquez sur Malte, vous atterrissez sur la page dédiée à l’’offre de Malte. Toutes les images sont cliquables également et vous dirigeront vers le thème correspondant.

Au final, la newsletter VeryChic c’’est une newsletter à l’’habillage et à la hauteur de son nom. Une ergonomie parfaite avec une grande clarté dans les offres : attractive, claire, chic et exclusive.

Newsletter Voyage PrivéL’agence de voyage en ligne Voyage Privé attire 1,56 millions de visiteurs uniques par mois sur son site ! Benjamin, Senior Marketing Manager chez Convertize, nous explique les raisons de leur succès emailing.

En 2005, Denis Philipon, ancien président-directeur général France de Lastminute.com, co- fonde Voyage Privé dont il devient Président-directeur général en 2006. L’idée est de créer, pour la première fois en France, un « club privé de voyages » en ligne. En effet, pour accéder au site, il faut en être membre. Le site devient très rapidement un succès en France mais aussi à l’étranger : le site est ainsi maintenant présent en Espagne, en Italie, en Grande Bretagne, aux Etats-Unis, au Brésil et en Pologne. Décryptons avec notre Senior Marketing Manager, les raisons de leur succès emailing :

#1 Des newsletters haut de gamme

Le site de voyage en ligne est sur un secteur haut de gamme et l’on attend de sa communication qu’elles soit irréprochable. Le but est de nous faire rêver… et le pari est gagné grâce aux visuels de qualité ! Les emails contiennent des couleurs sobres (blanc, noir et violet) un design simple pour mettre en valeur les photos des destinations proposées.

Emailing Newsletter Voyage Privé

#2 Des offres exclusives à ne pas manquer

Grâce aux prix exclusifs, chaque membre se sent valorisé et privilégié. L’Objet du mail ‘Profitez d’un Séjour Disneyland Paris à moitié prix’, comme nous le rappelle Benjamin, est ‘clair et précis, sa valeur ajoutée tient au fait que le nom de l’offre est directement visible depuis la boite mail ,c’est une incitation au clic garantie!’

Emailing Newsletter Voyage Privé 2

#3 Un message simple et percutant

Les newsletters contiennent peu de texte pour privilégier la clarté des informations à la quantité. A ce sujet Benjamin nous dit: ‘Tout comme l’’objet de l’e-mail, son contenu est simple et clair afin d’’en faciliter la compréhension. Le corps du mail respecte le principe d’’une lecture verticale et structurée, l’information est suffisante. Le lecteur peut également rapidement identifier les éléments de l’’offre :

  • QUI ? = Dans le header, avec le logo et le slogan du site
  • QUOI ?= Dans le corps du mail avec la mise en avant de l’offre par une image pertinente
  • COMMENT ?= Grâce au call-to-action bien visible et de couleur différente.’

Les emails donnent envie de cliquer pour en savoir plus et pour profiter des offres exclusives que l’on ne voudrait surtout pas manquer ! L’’efficacité des emails de Voyage Privé réside ainsi dans la capacité de la marque à être claire et sobre dans ses emailing tout en respectant sa promesse d’offres haut de gamme, exclusives aux membres du site.

De nombreuses études ont montré à quel point la personnalisation des contenus web est solution emailing d’une importance première dans les stratégies d’’online marketing. Convertize s’est penché sur quatre excellents exemples de personnalisation qui pourraient vous donner des idées pour mieux personnaliser vos e-mails.

La personnalisation emailing en bref

Tous les spécialistes de l’’emailing marketing savent que des campagnes personnalisées donnent de meilleurs résultats. Il existe bien évidemment différentes approches et niveaux de personnalisation. La méthode la plus simple et la plus connue est celle de la mention toute simple du nom de l’’abonné dans le corps du texte qui permet déjà d’’améliorer les indicateurs de performances, comme le taux d’’ouverture et le taux de clic.

Mais cela ne s’arrête pas là. La personnalisation va bien au-delà, du moins si vous souhaitez optimiser le plus possible le ROI de vos campagnes. Voici quelques excellents exemples de personnalisation qui pourraient vous permettre de mieux personnaliser vos e-mails:

#1 Slingshot SEO

Emailing Personnalisation Newsletter - Slingshot

Pour commencer, voici les bons points de cet email qui est un très bon exemple de personnalisation : Tout d’’abord, Ils ont réussi à adoucir l’’usage du prénom qui peut être parfois trop intrusif. En effet, l’’insertion de la mention Hi there juste avant le prénom donne à l’’email une dimension plus personnelle, plus conversationnelle. Vous pouvez également remarquer que Slingshot a segmenté sa base d’’emails pour envoyer seulement à ceux qui n’’avaient pas déjà téléchargé le calendrier. Il est important de se souvenir qu’’une personnalisation réussie dépend souvent d’’une bonne segmentation.

#2 DropBox

Emailing Personnalisation Newsletter - Dropbox

Ce deuxième exemple présente comment utiliser la personnalisation d’’email afin d’améliorer l’expérience de l’’utilisateur. Dropbox est parvenu à améliorer l’expérience de l’’utilisateur par le biais d’’une petite formationsur la façon d’utiliser correctement leur produit. Et cela se traduit généralement par la fidélisation des clients et parfois même des upgrades! Il est important de voir ce qui pourrait rendre votre produit difficile d’’accès et mettre en place des emails qui rappellerait à vos prospects et à vos clients comment et pourquoi l’’utiliser ! C’est un excellent moyen de stimuler l’engagement des destinataires de vos emails !

#3 Twitter

Emailing Personnalisation Newsletter - Twitter

Même les grands réseaux sociaux s’’adonnent au jeu de la personnalisation de leurs emails: Cet e-mail est un exemple excellent de personnalisation, car les suggestions personnalisées de Twitter (de qui je devrais suivre) étaient vraiment de très bonnes recommandations. Une société comme Twitter qui a tellement de données peut généralement s’’y prendre de deux façons avec la personnalisation: Soit, elle tape dans le mille, soit elle a trop de données qu’’elle passe à côté de ce qui est important ! Ceci est un exemple de ciblage précis de mes centres d’’intérêts et donc d’’un email personnalisé réussi !

#4 ModCloth

Emailing Personnalisation Newsletter - Modcloth

Last but not least, voici un dernier très bon exemple de personnalisation. Le langage de cet email est vraiment bien adapté à leur personne ciblée. En effet, la personnalisation du ton et du langage que vous utilisez dans votre e-mail marketing est tout aussi importante que l’utilisation pertinente de tags et d’’une segmentation appropriée.

Grosse panne d’inspiration ? Vous ne savez pas quoi envoyer cette semaine à vos abonnés ? Vous avez l’impression que vous n’avez aucune nouvelle pertinente à leur annoncer : il n’y a pas d’actualité croustillante, pas d’évènement à ne pas manquer, pas de nouvel e-book à télécharger ! Pas de panique, voici 6 idées sympas de contenu créatif qui vont sauver votre newsletter!

Cette semaine vous êtes à court d’idées, il semble que vous n’ayez rien à dire à vos abonnés. Or, comme tout bon marketer qui se respecte, vous savez très bien que le BA/BA de l’email marketing est de n’envoyer une newsletter uniquement si vous avez quelque chose de pertinent à raconter !Pour autant, ne rien envoyer du tout n’est pas la solution car il ne faut pas non plus envoyer vos emails trop rarement ! En agissant ainsi, vous êtes sûrs de perdre l’ intérêt de vos abonnés. Vous devez constamment tenter de susciter l’’intérêt de vos lecteurs. Il n’’y a rien de pire que de ne pas assez communiquer. Pour vous sortir de cette impasse, voici 6 bonnes idées de contenu pour vos newsletter :

# Idée No 1 : Partagez le contenu de quelqu’un d’autre

On ne peut pas tout le temps créer du contenu de qualité. Bonne nouvelle, vous n’êtes pas le seul à essayer de produire du contenu ! Il y a une richesse de contenu et d’information en ligne qui a déjà été crée et prête à être partager.

Cette infographie, cette interview pourrait à coup sûr intéresser vos lecteurs. N’oubliez pas de citer et de créer un lien vers votre source d’inspiration et ça y est vous avez votre contenu intéressant!

# Idée No 2 : Intégrez une vidéo dans votre newsletter

Voici 3 conseils pour intégrer des vidéos génératrices de ROI dans votre newsletter :

  • Réutilisez des contenus anciens sous format vidéo (livres blancs, tutoriels, conférences, publications…) : l’’information sera mise en valeur de manière différente et moins formelle ;
  • Commencez petit : pas besoin d’’effet spéciaux ni de super production ! Le but est de faire passer votre message à votre cible d’une façon simple, directe et intelligible ;
  • Commencez dès maintenant : les statistiques le montrent, les consommateurs raffolent de la vidéo, pour les en priver

# Idée No 3 : Une interview intéressante

Vous pouvez aussi directement interviewer quelqu’un de votre entreprise, de votre secteur d’activité… Tout ce que vous devez faire est poser 5 ou 6 questions à cette personne et publier ses réponses dans votre newsletter.

Vous pouvez même demander à vos abonnés de vous envoyer les questions à l’avance et choisir les meilleurs d’entre elles. Interagir avec vos lecteurs est l’un des meilleurs moyens pour conjurer la redoutable sanction « unsubscribe ».

# Idée No 4 : Organisez un concours, un quizz…

Encore une fois, il faut que vous donniez envie à vos lecteurs de « prendre part » à votre newsletter… Organisez un concours de création de contenu ou vous demandez à vos fans de vous envoyer des articles, des poèmes, des chansons, des vidéos…

Ou soumettez les à un quizz de connaissances. Ensuite, vous pouvez utilisez votre newsletter pour annoncer les gagnants, les mentions d’honneur ou les prix… Cela donnera envie à d’autant plus de vos lecteurs de participer !

# Idée No 5 : Partagez une liste de ce que vous aimez

Partagez vos meilleures vidéos de musique, votre top 5 de vos articles, ou le top 100 de vos citations préférées. Les gens aiment lire des messages courts, des listes, des condensés d’informations… Vos abonnés seront également ravis de découvrir ce que vous aimez !

# Idée No 6 : Racontez une anecdote, une petite histoire sur vous

Même les plus timides d’entre nous ont des histoires, et les gens aiment les belles histoires. Brisez la glace qui vous sépare de vos lecteurs et racontez leur un peu plus sur vous. Cela pourrait être une simple anecdote sur la vie de votre entreprise, l’histoire d’un nouvel employé, ou une sortie originale dans votre ville…

Les GIFs animés nous envahissent… Ils sont partout sur Facebook, Tumblr, BuzzFeed, Twitter et même dans vos emailing ! Aujourd’hui, un email marketer sur deux utilise des GIFs animés dans ses campagnes emailing. Les GIFs ont en effet la capacité d’attirer l’attention et, dans le monde trop souvent monotone de l’email marketing, ils sont une véritable une bouffée d’air frais! Voici 3 bonnes façons d’utiliser des GIFs animés dans vos campagnes marketing:

Un GIF animé, c’est quoi exactement?

Le GIF animé est un fichier comprenant plusieurs images qui permettent d’’obtenir une animation par affichages successifs en boucle. Le GIF animé fut le premier format graphique utilisé pour la création d’’animations visuelles dans le domaine de la publicité Internet. Pour certains marketers, l’utilisation de GIF animé est une une simple tendance pourtant le GIF animé a réussi a prouvé son efficacité : en effet, lors d’un A/B testing mené par BlueFly, les emails avec GIF animé ont généré 12% de revenus en plus que leur version non animée. Ainsi, une animation bien pensée et accrocheuse dans votre emailing vous permet de compléter de façon sympathique votre message marketing. Vous êtes intrigué? Si vous envisagez d’utiliser les fichiers GIF dans votre emailing, voici 3 façons intelligentes d’utiliser des GIFs animés :

#1 Mettre en valeur vos produits dans votre emailing

Attirez l’attention de votre lecteur en variant la présentation de vos produits dans votre email. Les emails statiques ordinaires ne vous donnent pas cette possibilité. Le GIF va changer tout ça! Le GIF permet ici de montrer le nombre de couleurs du produit disponible :

Newsletter Exemple Gif Animé

#2 Attirer l’attention sur la chose la plus importante de votre emailing

La partie la plus importante de l’envoi d’un email est la conversion. Vous voulez inciter votre lecteur à cliquer et visiter votre site! Chaque GIF ne doit pas forcément à raconter une histoire, parfois il est très efficace de s’en servir simplement pour attirer l’attention. Regardez cet excellent exemple de Lomography qui attire l’attention sur le message principal de leur email avec ce GIF animé :

Emailing : 3 bonnes façons d'utiliser des GIFs animés

#3 Faire simple

Parfois, vous pouvez ajouter des GIFs à votre emailing juste pour le plaisir. Sans forcément contribuer directement à votre campagne marketing, le GIF attire encore l’attention et provoque une réaction. Un GIF de fond simple qui ajoute un peu de vie à vos emails de manière non perturbatrice peut être convaincant.

En bref…

Les GIF animés peuvent offrir à vos emails un souffle nouveau. Les statistiques ne mentent pas, même si vous vous voulez mettre en cause le phénomène de mode de cette nouvelle tactique, lancez-vous! Vous vous demandez comment commencer? C’est simple, il y a un certain nombre d’outils en ligne pour aider à s’atteler à la tâche : gifmaker.me, gifpal.com, GIF Brewery. A vous de GIFer !

Les emails de bienvenue peuvent atteindre un taux d’ouverture supérieure à 50%. Il est donc capital pour votre marque de tirer parti de cette opportunité pour pousser vos abonnés à l’achat.

Un bon email de bienvenue a besoin d’informer sur ce que le consommateur peut s’attendre à recevoir de votre part. Il s’agit également d’une grande opportunité pour collecter plus d’informations concernant vos consommateurs et ainsi avoir toutes les clés pour les inciter à effectuer un achat. Voici quelques recommandations pour vous aider à tirer le meilleur de vos emails de bienvenue.

Les 5 règles à suivre pour vos emails de bienvenue

#1 Envoyez un email de bienvenue simple et précis

Pour augmenter la pertinence de votre email, vous devez construire votre message de bienvenue de façon claire et précise afin que votre destinataire comprenne la raison pour laquelle vous lui envoyez un email. Par exemple si vous collectez des adresses lors d’un événement, vous pourriez le mentionner. Ou encore lorsque cela suit une commande, vous devez faire attention à bien indiquer de quelle transaction il s’agit. En informant votre abonné de l’origine du point de contact, vous rendrez votre email plus personnel et cela réduira le risque de vous interpréter comme du spam.

Les 5 règles à suivre pour vos emails de bienvenue

#2 Envoyez l’email de bienvenue immédiatement après l’inscription de vos abonnés

Les consommateurs s’attendent à recevoir les emails de confirmation presque immédiatement après l’acte d’achat. Si ce n’est pas le cas, ils pourraient penser que leur inscription n’a pas été pris en compte et l’intérêt qu’ils porteront à votre marque aura significativement diminué. Des études montrent que le temps moyen d’un envoi d’email de bienvenue doit être 15 minutes. Dans le cas où vous n’avez pas obtenu l’adresse en ligne, il est important de contacter ce client dans les 2 jours maximum. Si vous attendez plus longtemps, vous risquez de paraître peu consciencieux.

Les 5 règles à suivre pour vos emails de bienvenue

#3 Donnez à vos abonnés une raison importante d’ouvrir votre email de bienvenue grâce à votre objet

Alors que la plupart des objets d’emails de bienvenue sont encore relativement classiques (Tels que  »Bienvenue » ou encore  » Merci pour votre inscription  »), il est toujours possible d’être un peu plus créatif que la moyenne. Il est important de se rappeler que l’objet est à 62% la raison pour laquelle un internaute ouvre votre email. Voyez plutôt ces exemples d’objets d’emails envoyés par les marques Dorothy Perkins et Ticket Master :

  • “Hi Mandy, welcome to dorothyperkins.com. Enjoy 10% off your first online order!”
  • “Salut Mandy, bienvenue chez dorothyperkins.com. Profitez de 10% de réduction pour votre premier achat !
  • Welcome to Ticketmaster – enjoy your new membership benefits now
  • “Bienvenue chez Ticketmaster – Profitez des avantages de votre statut membre dès maintenant !”

À l’inverse, l’objet des emails de Argos (Commerce proche de la Redoute en Angleterre) est le suivant :

  • “Win £500 of Argos vouchers”
  • “Gagnez un bon de réduction Argos de 500£”

Même s’il s’agit d’une offre tentante, il n’y a pas de lien avec la récente inscription du client et risque donc de perdre en pertinence et réduire le taux d’ouverture.

#4 N’en dites pas trop

En raison du taux d’ouverture important que vous allez attendre grâce à votre email de bienvenue, il est tentant de profiter de l’occasion pour inclure tout type d’informations attractives. Malheureusement, si vous développez plus de 2 ou 3 points dans un même email, il est fortement possible que ces informations soient ignorées ou lues en diagonale. Il est plus approprié d’envoyer une série d’emails sur une période d’une à deux semaines. Les 5 règles à suivre pour vos emails de bienvenue

Il peut être facile d’oublier vos emails de bienvenue lorsque vous travaillez sur votre prochaine campagne. N’oubliez donc pas qu’il est important de revoir ces emails de façon régulière et qu’ils restent cohérents avec les valeurs de votre marque et le message que vous souhaitez transmettre.

Toutes mes félicitations ! Vous venez de réaliser une vente sur votre site e-commerce ! Malheureusement, votre travail est encore loin d’être fini. Découvrez comment vous pouvez relancer efficacement vos internautes après leur premier achat grâce à l’email marketing.

D’après une étude réalisée par Bain & Company, un consommateur revenant sur votre site dépensera 67% plus qu’un nouveau consommateur. Après une commande, il y a toujours des moyens de relancer vos internautes afin de les inciter à faire d’autres achats sur votre site. Pourquoi donc vous priveriez vous de cette deuxième commande ? Découvrons ensemble comment optimiser votre stratégie de rétention client après le premier achat, grâce l’email marketing 

#1 Tirez parti des emails de remerciements et de confirmation

Après qu’un client ait effectué son achat, il est probable qu’il ne s’abonne pas à tous vos réseaux sociaux et oublie rapidement votre marque. La première commande est donc une opportunité que vous devez saisir afin de le pousser à effectuer d’autres achats par la suite. Il faut bien comprendre que les messages de « remerciement », ainsi que ceux de « confirmation de commande » sont les emails qui obtiennent le plus grand taux d’ouverture. Il s’agit donc pour vous d’une chance unique pour convaincre vos clients de rester à l’écoute de votre marque et sur ce que vous pouvez leur offrir d’autres.

Email marketing : Ne laissez pas vos internautes s'échapper après leur premier achat

#2 Demande l’avis de vos clients après leur commande

L’important dans les emails pour demander l’avis des clients est le timing. En effet, si vous envoyez cet email alors que votre client n’a pas encore pu utiliser son produit ou pire encore, qu’il y a des retards dans la livraison, ceci pourrait se retourner contre vous. À l’inverse, l’envoyer trop tard pourrait montrer à votre client que vous vous désintéressez de lui.

Sachez trouver le juste milieu, suivant si votre client a acheté un produit physique ou digital ou encore un service. Envoyer ce type d’email permet de montrer à votre client qu’il n’est pas seulement une commande parmi tant d’autres aux yeux de votre marque, et ainsi réaffirmera la confiance qu’il éprouve envers votre commerce.

#3 Envoyez des emails présentant des offres et informations exclusives

Email marketing : Ne laissez pas vos internautes s'échapper après leur premier achat

Ce que recherche avant tout vos clients lorsqu’ils s’inscrivent à vos emails est l’exclusivité. En effet, ils veulent les « bon plans » avant que tout le monde y ait accès. Utilisez vos campagnes emailing afin de leur offrir quelque chose qui les feront se sentir spécial à vos yeux. Cela inclut évidemment des coupons ou des réductions pouvant être utilisés lors d’achat futurs, mais il s’agit ici aussi d’être un peu plus créatif afin de créer un réel sentiment d’appartenance dans le cœur de vos internautes.

Voici quelques idées de contenu original: – Des informations ou des tips sur comment utiliser vos produits ou services – La présentation de nouveaux produits sur le point d’être lancés. N’hésitez pas à demander des retours à vos internautes afin qu’ils se sentent inclus dans le processus de création. – Des photos exclusives des coulisses de votre marques … Voilà, vous avez désormais toutes les cartes en mains pour garder vos clients après leur premier acte d’achat. N’oubliez pas qu’il ne suffit pas seulement de proposer un nombre incalculable d’offres promotionnelles pour garder vos internautes en alerte, mais réellement un contenu original et personnalisé pour chacun d’entre eux.

77 % des internautes préfèrent recevoir du matériel publicitaire par email comparé aux autres canaux. L’email retargeting, en s’appuyant sur ce canal très apprécié, permet à vos campagnes marketing de faire enfin la différence! Voici les statistiques incontournables pour passer le cap et vous lancer dans le retargeting.

Le retargeting (ou le reciblage remarketing) est une technique utilisée pour suivre les visiteurs de votre site qui se sont engagés sur votre site web mais qui l’ont quitté avant d’agir. Cela permet d’exposer ces internautes à un message ciblé c’est pourquoi il attire ainsi beaucoup de marques qui en ont assez de perdre des visiteurs! Il peut être fait sous la forme de display, de recherche, de réseaux sociaux ou d’e-mail, et c’est d’email retargeting dont nous allons parler ci-dessous.

  1. Les internautes réagissent très bien à l’email retargeting 56% des internautes ayant été retargetés trouvent le contenu des emails pertinents voire très pertinents …
  2. Les internautes sont plus sensibles au contenu des emails retargetés Le taux de réactivité pour les campagnes emailing est de 8% alors que pour l’email retargeting, il est de 33%.
  3. les emails classiques sont ouverts en moyenne par 5 à 10% des internautes. Pour l’email retargeting, le taux d’ouverture peut aller au-delà des 40% !
  4. L’email retargeting permet de multiplier vos taux de conversion. Ils peuvent-être 2 à 5 fois plus important.
  5. Les emails retargetés peuvent générer près de 4 fois plus de revenus et 18 fois plus de bénéfices nets
  6. Le retargeting s’impose dans le paysage du marketing digital Aujourd’hui 20% des marketers ont un budget dédié au retargeting !

Ce que vous devez retenir absolument :

#1 Les visiteurs sont très sensibles à l’email retargeting

Les internautes sont plus sensibles au contenu des emails retargetés et réagissent d’autant plus à ce type de message. En effet, la moyenne du taux de réactivité pour les campagnes emailing est plutôt de 8% alors que pour les campagnes d’email retargeting, il est de 33%! Aussi et surtout, 56% des internautes ayant été reciblés jugent le contenu des emails retargetés pertinent voir très pertinent.

#2 Les emails retargeting permettent un fort ROI

Les emails retargetés peuvent générer près de 4 fois plus de revenus et 18 fois plus de bénéfices nets comparés au marketing qui n’utilise que des envois non ciblés.Si les emails classiques sont ouverts en moyenne par 5 à 10% des internautes, le taux d’ouverture des emails retargeting peut s’élever a 40%! L’email retargeting est un outil extrêmement efficace pour atteindre vos clients.

Il est dors et déjà un des piliers du webmarketing. Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour retargeter vos internautes et en faire des clients! Aujourd’hui 20% des marketers ont un budget dédié au retargeting et pourquoi pas 100% demain?!

Trop d'email marketing tue-t'il votre email marketing ?

Est ce qu’il est possible d’envoyer trop d’email marketing ? Voilà une question qui revient souvent et la réponse est toujours « Cela dépend… » ! Chez Convertize on ne s’est pas laissé démonté et on a essayé de véritablement répondre à cette question restée sans réponse depuis trop longtemps…

Saviez-vous que les marketers ont envoyé plus de 1000 milliards d’’emails marketing chaque année ? C’est presque trois fois le nombre d’étoiles dans la voie lactée. Je suis sûre que je ne suis pas la seule à trouver cette statistique hallucinante ! Résultat des courses, selon la dernière étude Email Marketing Attitude du SNCD, 54% des internautes estiment recevoir trop d’email marketing.

C’est l’un des sujets les plus importants pour toute personne qui a recours à l’email marketing. Peut-on envoyer trop d’email marketing ? Il semble ne plus y avoir de doute : si vos abonnés sont bombardés d’emails, ils risquent de se désabonner de votre liste d’email. En effet, selon une étude récente, la fréquence d’envoi est la raison numéro un de désabonnement (34,5%), juste derrière on trouve la pertinence (30,7%). Les deux raisons étant souvent liées. D’ailleurs, selon l’étude Email Marketing Attitude du SNCD, 51% des internautes estiment que les offres ne correspondent pas à leurs attentes. Trop d’email marketing peut donc faire fuir vos lecteurs, affecter votre crédibilité online et ainsi porter atteinte à votre image de marque. Votre campagne marketing n’aura donc pas sur le long terme l’effet escompté.

La fréquence idéale d’envoi d’email marketing existe t’elle ?

Bien que la fréquence de vos envois dépende de chacune de vos campagnes, il existe quand même des best practices sur l’envoi d’email marketing qui ont porté leurs fruits. Par exemple, prenez l’habitude d’envoyer des campagnes de façon régulière. Si vous envoyez une newsletter mensuelle, choisissez un jour en particulier et continuez ensuite d’envoyer votre newsletter le même jour de chaque mois. De cette façon, vos abonnés s’habitueront à la fréquence de vos envois, ce qui peut booster votre taux de réponse. Rappelez-vous que même si vous envoyez une newsletter mensuelle, vous pouvez envoyer d’autres campagnes à n’importe quel moment au fur et à mesure que vous avez un nouveau message et contenu à faire passer. La première règle à respecter est de n’envoyer un email marketing seulement si vous avez quelque chose de pertinent à raconter.

Ensuite, il faut que vous contrôliez systématiquement le taux d’ouverture et de cliques de vos campagnes et il faut aussi que vous surveilliez de très près votre taux de désabonnement et de plaintes afin de vous adapter à la sensibilité de votre audience. Bien que l’email marketing soit très efficace, il vaut mieux ne pas solliciter vos abonnés tous les jours. Même si cela dépend du type d’entreprise, la fréquence des campagnes d’email marketing ne devrait pas dépasser un envoi par semaine.

Cependant vous devez faire attention à ne pas non plus perdre le contact avec vos prospects. Contactez-les donc au moins une fois par mois. Il ne faut pas non plus envoyer vos emails trop rarement ! En agissant ainsi, vous êtes sûrs de perdre leur intérêt. Vous devez constamment tenter de susciter l’intérêt de vos lecteurs. Il n’y a rien de pire que de communiquer trop rarement.

Aujourd’hui, l’’emailing reste encore un outil privilégié des marques pour communiquer. Voici les 5 indicateurs pour mesurer les performances de vos emails marketing.

La performance d’une campagne est définie par la sélection d’indicateurs de performance spécifiques. Ces indicateurs permettent à tout professionnel du marketing digital de déterminer au préalable des objectifs chiffrés afin d’établir un pronostic des répercussions sur le ROI. Pourtant, nombreuses sont les marques qui ne savent toujours pas mesurer le succès de leurs campagnes emailing. Voici comment mesurer les performances de vos campagnes d’’emailing afin d’’apprendre à en connaître ses forces et faiblesses et agir en conséquence :

  1. Le Taux de délivrabilité : Nbr d’emails envoyés / Nbr d’emails reçus
    • Capacité pour un e-mail d’aboutir correctement dans la boite mail du destinataire.
    • Plus les emails sont délivrés correctement, meilleurs seront les résultats de vos campagnes. 1 Le taux de delivrabilité Il est donc impératif lors de la création de votre email marketing de suivre les 8 commandements de délivrabilité.
  2. Le taux d’ouverture : Nbr d’emails envoyés / Nbr d’emails ouverts
    • On estime le taux moyen d’ouverture en BtoC à 29%
    • Il donne une indication sur l’attractivité de votre emailing A noter: L’objet de l’emailing doit interpeller les destinataires pour que ceux-ci aient envie d’ouvrir le message, et le nom de l’expéditeur doit quant à lui inspirer confiance.
  3. Le Taux de clic : Nbr d’emails ouverts / Nbr d’emails cliqués
    • La moyenne est autour des 4% en BtoC et peut varier d’une campagne à l’autre
    • Donne des indications sur la pertinence de votre emailing
  4. Le Taux de conversion :
    • Nombre de personnes s’étant inscrites sur votre site ou ayant achetés l’un de vos produits suite à l’envoi d’emailing
    • Joue un rôle important dans l’évaluation du succès de votre campagne car il est lié à votre ROI. Le taux
    • A noter : La moyenne est de 4% mais il ne tient qu’à la qualité de l’email et à sa pertinence.
  5. Le taux de désinscription
    • Ne doit pas dépasser les 2%
    • Permet de comprendre comment votre email est perçu par vos destinataires
    • Indique qu’il est temps d’une remise en question de vos campagnes.

Les informations à retenir :

#1 Les indicateurs de qualité de vos emails marketing

Le taux de délivrabilité indique combien d’’emails ont réussi à arriver correctement jusqu’’à la boîte email de vos destinataires. S’il est en dessous de 98%, cela signifie qu’’il est nécessaire de vérifier la santé de votre base de donnée. – L’’objet de votre email ainsi que le nom de l’’expéditeur sont les deux éléments essentiels pour pousser vos prospects et clients à ouvrir votre email. – Un taux de clic autour de 14% doit être votre objectif. Si votre taux se trouve en dessous de cette moyenne alors votre emailing manque de pertinence.

#2 Les indicateurs de rentabilité de vos emails marketing

Le taux de conversion correspond au nombre de personnes s’’étant inscrites sur votre site ou ayant acheté l’’un de vos produits suite à l’’envoi de votre emailing. Il est donc directement lié à votre ROI et dépend essentiellement de la pertinence de votre email.

Sachez que vous pouvez radicalement optimiser vos conversions grâce à vos emails de bienvenue. – Grâce à votre taux de désabonnement, vous avez la possibilité de comprendre comment vos destinataires perçoivent vos emails. Ce taux vous indique si c’est le moment de remettre en question vos campagnes.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour évaluer le succès de vos campagnes emailing. N’’oubliez pas qu’’il ne suffit pas seulement d’’avoir ces indicateurs pour obtenir de bons retours, votre réactivité face à ces résultats est la véritable clé du succès !

Être considéré comme du spam par ses abonnés, nuit énormément à la réputation de sa marque. C’est pourquoi il est souvent préférable que vos abonnés se désabonnent de vos emails. Voici 5 processus de désinscription à ne surtout pas appliquer.

Emailing : Les processus de désinscription à éviter à tout prix !

Avec l’arrivée du bouton automatique de désinscription de Gmail et le durcissement des FAI au sujet des spams, voir ses abonnés partirent n’est pas la pire des options. Cependant, beaucoup de marques pensent encore que créer un processus de désabonnement compliqué retiendra leurs abonnés. En effet, alors qu’avec certains cela ne prend qu’un ou deux clics d’effort, d’autres s’obstinent à rendre cela vraiment pénible pour les internautes. Découvrez ici les 5 processus de désinscription à des emails les plus détestés par les internautes

#1 Confirmer son adresse email

Ce type de désinscription est très agaçant, et particulièrement sur mobile. Si votre abonné est passé par sa boite mail pour se désabonner, pourquoi aurait-il besoin de confirmer encore une fois son adresse ? Pire encore, si cet abonné à plusieurs adresses et n’est pas sûr de laquelle il s’agit, il recevra ce type de message :

Emailing : Les processus de désinscription à absolument éviter

#2 Des étapes supplémentaires inutiles

Dans cet exemple de Chiquito, une chaîne de restaurants mexicains basés en Angleterre, on pourrait penser que se désabonner se fera en deux clics maximum. Cependant, Chiquito, par la suite, rajoute une un étape supplémentaire, en donnant la possibilité à l’abonné de mettre à jour ses informations personnelles dans la base de donnée, alors qu’il souhaite visiblement totalement l’opposé.

Emailing : Les processus de désinscription à absolument éviter

#3 Utiliser un langage ambiguë

Dans ce message de confirmation de Cath Kidston, une marque de prêt-à-porter anglaise, il est impossible de savoir réellement si la demande de désinscription a été réellement pris en compte. Ne soyez pas vague, allez droit au but, et surtout … n’oubliez pas de retirer l’adresse de la personne qui vous le demande de votre base de données !

Emailing : Les processus de désinscription à éviter

#4 Demander aux abonnés d’envoyer un email

Ce type de fonctionnement n’est absolument pas approprié, ni apprécié ! Pourtant, Pizza Hut, la célèbre chaine de pizzeria américaine l’utilise. Comme quoi, même les plus grands font des erreurs !

Emailing : Les processus de désinscription à éviter

#5 Devoir faire plusieurs demandes

Bookatable, un site anglais permettant la réservation de table en ligne, a peut être le plus discret bouton de désinscription possible. Ce qui signifie que les abonnés doivent se désinscrire à chacun des quatre emails de la marque. Il s’agit donc d’une perte de temps pour les abonnés et donc d’une dévaluation de la réputation de la marque !

Emailing : Les processus de désinscription à éviter

Si un de vos abonnés a cliqué sur le bouton de désabonnement, il semble plutôt évident qu’il veuille que vous retiriez son adresse de votre base de données . Demander un retour au moment de la désinscription peut être une bonne chose, mais cela ne signifie pas qu’il faut surexploiter cette méthode afin de les retenir. N’oubliez donc pas, plus votre processus de désabonnement sera compliqué, plus vous augmentez les risques d’être considéré comme du spam.

Saviez-vous que les marketers envoient chaque année plus de 1000 milliards d’’emails marketing ? Je suis sûre que je ne suis pas la seule à trouver cette statistique hallucinante ! Il y a donc une quantité énorme de données sur l’’email marketing et il est devenu assez difficile de suivre les statistiques de ce secteur ! Convertize vous propose une petite session de rattrapage : voici 18 statistiques incontournables pour un email marketer…

  1. 54% des emails envoyés par les entreprises sont des emails marketing (Epsilon)
  2. 838 milliards d’’emails marketing ont été envoyés en 2013 (Forrester)
  3. 40,2 millions d’’emails sont lus chaque minute (Intel)
  4. 94% des internautes consultent leurs emails tous les jours (Return Path)
  5. 77 % des internautes préfèrent recevoir du matériel publicitaire par email comparé aux autres canaux (ExactTarget)
  6. L’’Email Marketing influence 80% des cyberacheteurs et 71% des acheteurs en magasin à acheter (Convinceandconvert)
  7. 60% des marketers pensent que l’’email marketing produit ROI positif (Marketing Sherpa)
  8. 66% des consommateurs ont déjà effectué un achat en ligne à la suite d’un message email marketing (Direct Marketing Association).
  9. L’’email marketing a un ROI de 4,300% (DMA)
  10. Aujourd’’hui, 59% des entreprises intègrent leur stratégie emailing et leur stratégie marketing sur les réseaux sociaux (Econsultancy).
  11. 76% des ouvertures d’’emails se produisent dans les deux premiers jours qui suivent la réception de l’’email (Alchemy Worx)
  12. 48% des emails sont ouverts sur des appareils mobiles (Litmus)
  13. Seulement 11% des emails sont optimisés sur mobile (Equinux)
  14. 69% des utilisateurs mobiles suppriment les emails non-optimisés sur mobile (Litmus)
  15. Les ouvertures sur Gmail ont diminué de 27% depuis Mai (Litmus)
  16. 25% des emails sont ouverts sur un iPhone (Email Client Market Share)
  17. Supprimer un abonné qui n’’a pas été actif depuis plus d’’un an augmente immédiatement votre taux de délivrabilité de 3-5%
  18. Le taux d’ouverture moyen en e-commerce est de 29%

Si vous êtes à la recherche de statistiques plus détaillées sur les taux d’ouverture et taux de clic en email marketing, SendInBlue publie sur son site les statistiques moyennes par secteur pour 2017.

Chaque jour les internautes reçoivent plus de 427 messages dans leur boite mail, l’email que vous envoyez doit faire la différence ! L’email marketing permet d’atteindre un public choisi avec un contenu qui lui plait et lui correspond. A quoi devez-vous penser lors de la création de votre email marketing ? Nous vous proposons les points essentiels à vérifier pour réaliser une newsletter qui sait se faire remarquer !

#1 Very Important Principes

On vous conseille de bien réfléchir aux éléments ci-dessous, en effet ce sont les premières choses que verront vos abonnés et qui leur donneront (ou pas) envie de cliquer!

  • L’objet: Faites court! Mettez des mots clés qui attirent l’attention, n’hésitez pas à être provocateur! Vous pouvez même poser des questions.
  • Le sujet: c’est le plus souvent le nom de votre entreprise mais c’est parfois aussi une accroche.
  • Le sender: vous pouvez le rendre humain en mettant le nom d’une personne!

#2 Les ingrédients incontournables

  • Le preheader : il s’agit d’une place stratégique, et surtout sur votre version mobile-. En effet, il apparaît juste en dessous de la ligne d’objet dans la boite aux lettres de votre destinataire.
  • Le header ou l’en-tête: dans la mesure du possible, il est préférable de faire créer cette partie par un web designer afin d’intégrer au mieux le logo de votre entreprise et de créer un template sexy pour vos abonnés.
  • Le titre: il doit comporter un ou deux mots clés, être accrocheur et rediriger vers l’article de votre site (lorsque c’est possible).
  • Les sous-titres: composés de phrases courtes, ils véhiculent les points importants de votre message.
  • Une image: les images attirent l’attention de l’internaute. Inclure une infographie, video ou image intégrante appuie graphiquement votre contenu. Avec un taux de viralité 69% supérieur aux autres contenus, l’image représente un puissant outil de communication.
  • Le texte: garder des phrases et des paragraphes courts ! N’hésitez pas à utiliser des sous-titres, des tirets, des mots en gras ou en italiques pour structurer et diversifier votre texte.
  • La signature: n’oubliez pas d’inclure une partie avec le nom de votre entreprise, son site, ses réseaux sociaux et un call-to-action pour que l’internaute puisse vous contacter facilement.

En définitive que vous réutilisiez le contenu que vous avez crée sur votre blog ou que vous parliez de l’actualité de votre entreprise ou de votre secteur d’activité, soignez la forme de votre email marketing. Et surtout n’oubliez pas : un Call-To-Action, des boutons de partage et les informations sur votre entreprise pour pourvoir être contacter.

Vous avez mesuré l’’importance de l’’Email marketing ? Vous souhaitez vous lancer dans l’’envoi de newsletters mais le vocabulaire de l’’Email marketing vous laisse pantois ? Vous trouverez tout au long de cet article les terminologies fréquemment utilisées dans cet univers. Voici les définitions et acronymes employés par les experts et professionnels de l’Emailing :

# A/B Testing

L’’A/B Testing est une technique qui consiste à tester 2 variantes d’’une même page pour determiner laquelle est la plus performante.

# Affiliation

L’’affiliation est une technique de webmarketing selon laquelle un site marchand rémunère un autre site web pour les achats effectués par les internautes envoyés par le site référent. Une plateforme d’’affiliation met en relation annonceur et affilié et de garantir le tracking et le suivi des ventes réalisées par les affiliés.

# BAT

Le BAT, ou bon à tirer, dans le domaine de l’’affiliation désigne un modèle d’’email qui est envoyé à l’’annonceur affilieur, ou l’’account manager, pour validation avant diffusion par un emaileur en affiliation sur une base opt-in.

# Call-to-Action

Lien, bouton ou visuel appelant l’’internaute à entreprendre une action (inscription, ajout au panier, clic…) : l’’efficacité d’’un call-to-action dépend avant tout de la qualité rédactionnelle et visuelle de l’’accroche afin de maximiser le taux de réalisation de l’’objectif sous-jacent.

# Can Spam Act

Loi établie en 2003 aux Etats-Unis qui spécifie les premières règles anti-SPAM.

# Coregistration

La co-registration est un mode de collecte d’’abonnés newsletter qui consiste à profiter de la dynamique d’’un internaute qui s’’abonne à une newsletter pour lui proposer de s’’abonner à une autre newsletter par un simple clic sur le bouton de validation

# DKIM

Ou autrement appelé Domains Keys. Initiales de Domain Key Identifier Mail. C’’est un système d’’authentification basé sur une signature cryptographique du corps du message.

# Email opt-in

Un email opt-in désigne une adresse mail qu’’un annonceur est autorisé à utiliser. Son propriétaire a donné son opt-in – ou son consentement explicite – concernant l’’utilisation de l’’adresse mail dans un cadre précis

# Email Double Opt-in

Après avoir laissé son adresse, l’’internaute reçoit un premier message lui demandant de valider son inscription. Cela permet d’’éviter de fausses inscriptions destinées à nuire.

# Email opt-out

Un email opt-out désigne l’’adresse email d’’un internaute qui a rempli un formulaire sans savoir qu’’il allait recevoir des offres publicitaires.

# FAI

Fournisseur d’’Accès à Internet, c’’est-à-dire une société qui fournit à ses clients un accès à l’Internet par l’intermédiaire des prises téléphoniques.

# Feedback loop

Feedback loop est le terme anglais correspondant à une boucle de rétroaction mis en place dans le domaine de l’’email marketing.

# Hard bounce

Le Hard Bounce est un message rejeté pour cause de domaine invalide ou de destinataire inconnu.

# Junkbox

Courrier signalé comme indésirable par les FAI, le Web-Mail ou le gestionnaires de messagerie.

# Phishing

Ou Hameçonnage. Technique d’’usurpation d’’identité.

# Lead generation

De l’’anglais « lead generations » ou « lead-gen » signifiant « détection de pistes », la génération de lead est une technique marketing permettant de détecter l’’intérêt d’’un consommateur pour un produit, un annonceur ou une marque.

# Newsletter

Lettre d’information, le plus souvent de faible volume et composée d’informations rédigées sous forme de nouvelles brèves. Elle constitue en général un support destiné à un public professionnel, paraissant quotidiennement ou sous forme d’une lettre hebdomadaire

# Read lenght

C’’est le temps passé à lire le contenu du mail.

# Routage

Le routage email, c’’est la diffusion technique des messages lors d’’une campagne email. Le routage peut être effectué par un prestataire de services (plate-forme email) ou en interne par l’’usage d’’un logiciel

# Spam filter

Message rejeté par le FAI ou le Web-Mail pour cause de suspicion de spam.

# Spam score

Un spam score est un nombre ou valeur attribué à un message email par un système de filtrage anti-spam en fonction de son contenu visible et invisible (codage). Le logiciel de filtrage spam assassin utilise le principe du spam score. Spam reporting

# Soft bounce

Message temporairement rejeté pour diverses causes.

# SPF

SPF est l’’acronyme pour Sender Policy Framework. Il s’’agit d’’une norme d’’authentification du domaine expéditeur d’’un email apparaissant dans le champ expéditeur.

# Taux d’’ouverture

C’’est le ratio entre le nombre d’’envoi et le nombre de mails qui seront ouverts par les destinataires. Selon la qualité du fichier, le jour et l’’horaire du message, la réputation du serveur d’’envoi, l’’objet du mail, le nom de l’’expéditeur (etc.), il peut varier de 10 à 90%. C’’est un indicateur décisif du succès des campagnes d’’email.

# Taux de clic

Le taux de clic est le ration entre le nombre de personnes qui auront ouvert votre message (ou le nombre d’’envoi total, selon les cas) et le nombre de lecteurs qui auront cliqué sur un des liens présents dans votre lettre.

# Tracking

Le tracking est l’’action qui consiste à « pister » l’’internaute sur Internet.

Benjamin Ligier

Par Benjamin Ligier

Benjamin est CRO Project Manager chez Convertize. Il est passionné par le design et le marketing en ligne.

Newsletter signup

Benjamin écrit des articles sur le marketing digital et la psychologie du consommateur.

Inscrivez-vous pour obtenir ses derniers articles GRATUITEMENT