Temps de lecture : 3 minutes
Les différentes recettes pour apprendre à coder
4.7 (94%) 30 votes

Des bases HTML jusqu’au Python en passant par les CSS, de nombreux modules d’apprentissage sont disponibles pour vous apprendre les mystères de la programmation informatique. Retour sur les différentes recettes pour apprendre à coder avec en exclusivité une Interview de Gilles Babinet, responsable des enjeux du numérique pour la France auprès de la Commission européenne.

#1 To code or not to code

HTML, CSS, Python, Ruby, Javascript… Dans l’oreille du commun des mortels, ces termes sonnent comme du chinois. Pourtant la connaissance du code semble être devenue plus qu’une nécessité. Apprendre à coder est le nouveau challenge que toute personne, travaillant dans le digital ou non, se doit de relever.

Pour permettre à tous de maitriser le code, de nombreux services d’e-apprentissage se sont developpés. L’idée de ces sites est de dire que tout le monde peut apprendre à coder de chez soi. Ces sites d’e-learning ont le même objectif : enseigner les bases des langages de programmation de manière ludique et progressive grâce à des exercices pratiques.

#2 Les recettes en vogue

La recette Codecademy est la plus connue de tous. Le site est, comme il l’indique, «le moyen le plus facile d’apprendre à coder » et il est totalement gratuit. Il n’y a pas besoin de connaissances préalables : Codecademy propose une suite d’exercices interactifs autour des langages de programmation HTML et PHP, et même des plus complexes Python et Ruby. Pour motiver Codecademy récompense les internautes avec des trophées pour les leçons complétées.

Dans la continuité de Codecademy, Code school est un site destiné à des internautes compétents. Il enseigne le Ruby, le Javascript, mais aussi la programmation pour iOS. Petit bémol : la grande majorité des leçons sont payantes

Programr adopte la même approche que code academy en proposant une suite d’exercices interactifs. Mais ce site d’apprentissage est beaucoup plus pauvre : seules 14 catégories de codes sont enseignées.

#3 Coté Français

Il n’existe pas encore de site d’apprentissage interactif en français. La bonne nouvelle est que Codecademy sera bientôt traduit en français. Sinon pour l’instant il existe des sites sous forme de forums d’entraide et de tutoriaux qui permettent aux plus persévérants d’apprendre à coder. Les références en la matière sont OpenClassRooms (nouveau nom du site du zéro) et developpez.com.

#4 Les écoles restent la voie royale

Gilles Babinet, le Digital Champion français à Bruxelles, prône l’enseignement du code HTML à l’école. Selon lui, il permet aux élèves de mieux structurer leur pensée. Il considère que «cette discipline est nécessaire dans le monde moderne». Et ce, dès la primaire.

 Gilles Babinet - Apprendre à Coder

3 questions à Gilles Babinet

Pourquoi pensez-vous que l’enseignement d’un langage de programmation est une nécessité?

Cela n’est pas une nécessité, mais l’accès à une grammaire moderne. Comprendre ce qui se passe derrière le bouton, lorsqu’on joue avec une tablette est une bonne façon de vivre en symbiose avec le monde contemporain. Par ailleurs, le code est un facteur de mobilité sociale : nombreux sont les entrepreneurs comme moi qui peuvent témoigner d’histoires assez touchantes de come-back d’exclus du système scolaire, revenus par le code. Enfin, il est démontré que l’apprentissage du code force à structurer l’esprit du programmeur et à créer des structures logiques. L’exigence de rigueur qui en découle est plus importante qu’en mathématique.

Par quels moyens faire apprendre le code aux plus jeunes?

En évitant de reproduire le coté ennuyeux de l’école. La gamification des écoles de code de type Codecademy est un élément important de leur succès. La désacralisation en est un autre : éviter les lieux scolaires et privilégier les salles de type MJC, locaux associatifs, etc., pour avoir l’assurance que les exclus du système scolaire ne seront pas rebutés à l’idée de retourner à l’école.

En parallèle de l’apprentissage du code, comment faire pour développer une véritable culture du numérique auprès des français ?

Cette question pourrait faire l’objet d’un livre en elle-même. Je passe mon temps à essayer d’y répondre. Mais faciliter l’entrepreneuriat, le développement d’entreprise innovante, la culture de la transparence (opendata) sont quelques unes des initiatives qui peuvent être entreprises.

Benjamin Ligier

Par Benjamin Ligier

Benjamin est CRO Project Manager chez Convertize. Il est passionné par le design et le marketing en ligne.